C’est la nuit
Et je vois le fauteuil
J’ai envie
De ses bras qui m’accueillent
C’est un peu un vieil ami
Quand je le vois, je souris
Car vieillir
C’est devenir
Un souvenir
Qui fait venir les sourires
La lumière
Ne vient plus sur son dos
La poussière
L’a couvert d’un manteau
Le temps a ridé sa peau
Comme ton visage si beau
Car vieillir
C’est devenir
Un souvenir
Qui fait venir les sourires
Le silence
Dit combien tu me manques
Quand j’y pense
Ce fauteuil te ressemble
Ses coussins reposent mes jambes
Comme tes genoux qui tremblent
Car vieillir
C’est devenir
Un souvenir
Qui fait venir les sourires
C’est le jour
Je quitte le fauteuil
Et je cours
Dans les rues qui m’accueillent
Mais lorsque viendra mon tour
Je me souviendrai toujours
Que vieillir
C’est devenir
Un souvenir
Qui fait sourire puis mourir
Le fauteuil