Sur le sofa
De la chambre jaune
J’attends Sophia
Ma grande et belle amazone
Elle rentrera
D’un instant à l’autre
J’observe le portrait du papa
Assis sur son trône
Sur le sofa
J’commence à rire jaune
Elle n’arrive pas
Je pâlis comme un fantôme
Si elle n’vient pas
D’un instant à l’autre
Je crains de finir dans le repas
Du papa sur son trône
Pourquoi tu penses à ça, dis ?
J’peux pas m’en empêcher
Pourquoi tu penses à ça, dis ?
J’peux pas m’en empêcher
Je suis amoureux de la fille d’un ogre
Mais j’ai peur lorsqu’elle me dévore du regard
Sous le sofa
De la chambre jaune
J’entends les pas
De Monsieur l’Ogre qui rôde
Il rentrera
D’un instant à l’autre
J’veux pas voir le portrait du papa
Qui n’est plus sur son trône
Pourquoi tu t’en vas pas, dis ?
Il va m’en empêcher
Pourquoi tu t’en vas pas, dis ?
Il va m’en empêcher
Je suis amoureux de la fille d’un ogre
Mais j’ai peur lorsqu’elle me dévore du regard
Sous le sofa
De la chambre jaune
J’entends tout bas
Mon cœur qui joue du trombone
Des bruits de voix
Des rires qui résonnent
Mais soudain la lumière s’en va
Je n’entends plus personne
Waou j’ai peur !
Ne me laissez pas tout seul dans le noir !
Waou j’ai peur !
Ne me laissez pas tout seul dans le noir !
Mon gros loup
Prends vite tes jambes à ton cou
Si tu ne veux pas que je te mange
Mon gros loup Yeh ! Yeh !
Je sens le ventre qui me démange
Je suis amoureux de la fille d’un ogre
Mais j’ai peur lorsqu’elle me dévore du regard
La fille de l’ogre