Toi tu es faite de tempêtes
Du feu dont brûlent les poètes
Insensible aux augures les pires
Armée de tes éclats de rire

Toi tu es forte et tu projettes
De changer l'ordre des planètes
Je me garderai bien d'en rire
Que tu n'en viennes à me maudire
A me maudire

Tu es une
Ado ado ado adorable personne
Plus tes doux printemps s'additionnent
Plus je redoute en somme
Que vienne mon automne

Toi tu es faite pour la fête
Tu me confies dans tes lettres
Les joies d'un âge de plaisirs
Qu'il est doux de m'en souvenir

Tu me surestimes peut-être
Car si je suis fier c'est un fait
D'être ton ami je dois dire
C'est que tu es belle à mourir
Belle à mourir

Tu es une
Ado ado ado adorable personne
Plus tes doux printemps s'additionnent
Plus je redoute en somme
Que vienne mon automne

Vois-tu je suis devenu bête
Et le cynisme est ma défaite
Car c'est le propre de vieillir
De perdre foi en l'avenir

Il n'est pas question de conquête
Pourtant je me dois d'être honnête
Même s'il m'en coûte de le dire
A trop te voir mon cœur chavire

Tu es une
Ado ado ado adorable personne
Plus tes doux printemps s'additionnent
Plus je redoute en somme
Que vienne mon automne
A l'heure où la vie te couronne
J'avoue je crève en somme
De n'être plus jeune homme

Adorable