La nuit n’a pas sommeil
Elle chuchote et Léo tend l’oreille
Il dort mais c’est pareil
Son cœur s’agite avant qu’il ne s’éveille
Et ça fait...

D’abord c’est un beau rêve
Dans le lointain une voix qui s’élève
Chanté du bout des lèvres
Un air très doux mais qui donne la fièvre
Et ça fait...

Et puis c’est un concert
Des fleurs géantes emplissent le parterre
Est-ce un bouquet mystère
Autour de lui le dance-flore se resserre
Et ça fait...

Après c’est un cauchemar
Pensées, soucis, mourons et nénuphars
Des ronces des renoncules des crocus des immortels en cortège
Des oeillets et des iris
qui le regardent et qui le fixent comme un affreux
perce-neige

La nuit
n’a pas sommeil