Le pain grillé
Un peu brûlé autour
Une odeur qui rend heureux
Et qui lui rappelle
Le jour délicieux
Où sa maman est rentrée
Le châle usé
Qu’elle gardait toujours
Malgré la chaleur du feu
Tout ça lui rappelle
Les jours merveilleux
Qui ont suivi son retour

Il se souvient comme d’hier
De ces doux moments à deux
Il revoit bien dans la lumière
Les divers matins heureux
Il souvient de la lumière
De ces bleus matins d’hiver

Bien installé
Assis sous l’abat-jour
Le divan rien que pour eux
Le temps immobile
À scruter les yeux
De sa maman qui dormait
Les jours passés
Lui ont paru bien courts
Malgré les jeux silencieux
Car il se rappelle
Les moments précieux
Qui ont suivi son retour

Il se souvient comme d’hier
De ces doux moments à deux
Il revoit bien dans la lumière
Les divers matins heureux
Il souvient de la lumière
De ces bleus matins d’hiver

Les bleus matins d’hiver